US | FR
Précédent
Paramètres de langue
Deutsch
English
Français
Nederlands
En sélectionnant votre pays, vous obtiendrez des offres et des informations locales.
America
USA
Canada
Europe
Allemagne
Autriche
Belgique
Danemark
Espagne
Finlande
France
Grèce
Irlande
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pays-Bas
Royaume-Uni
Suède
Suisse
Reste du monde
International
- Menu -

Vélo électrique & forme : plus d'énergie grâce à la motivation.

Vélo électrique et forme : les bénéfices du Speed Pedelec pour la santé
03 juin 2020


L'utilisation d'un Speed Pedelec ou d'un vélo électrique a-t-elle un effet sportif ? Les scientifiques en sont convaincus !

Chaque personne a besoin de bouger. C'est clair : l'activité physique permet de rester en forme, prévient des maladies et a souvent un effet positif sur l'humeur. C'est pourquoi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise au moins 150 minutes de sport par semaine. Ce qui n'est pas peu, lorsque les journées de travail sont chargées. Mais, selon l'OMS, les efforts physiques n'ont pas besoin d'être particulièrement intenses ni faire transpirer. Des mouvements modérés comme le cyclisme conviennent parfaitement. Avantage pour les navetteuses et les navetteurs : qui renonce au véhicule au profit du vélo, profite de ce bienfait en roulant juste 30 minutes par jour. Mais qu'en est-il en cas d'utilisation d'un vélo électrique ou d'un Speed Pedelec ? Ces véhicules font plutôt bonne figure, en contredisant les préjugés.

Le vélo électrique favorise-t-il la santé ?

Peut-on assimiler l'utilisation d'un vélo électrique à du sport ? Bien que l'on pédale aussi activement sur un Pedelec, la technique intervient dès que le déplacement demande trop d'efforts. Quelques scientifiques européens se sont posé cette question au cours des dernières années et ont fait des découvertes intéressantes. Disons-le tout de suite : le vélo électrique est très bon pour la santé et les bienfaits qu'il apporte au corps et à la forme sont loin d'être minimes. La motivation suscitée par le déplacement joue un rôle clé à cet égard.

1. La fréquence cardiaque en cas d'utilisation d'un vélo électrique est presque aussi élevée qu'avec un vélo classique.

Un cœur fort : la fréquence cardiaque est presque aussi élevée en pedelec qu'à vélo.


Le professeur Uwe Tegtbur, de la faculté de médecine de Hanovre (MHH), s'est penché sur la question. Il analyse en ce moment les effets de l'utilisation d'un Pedelec sur la santé. Bien que l'étude ne soit pas encore achevée, le Pr Tegtbur a pu tirer de premières conclusions d'une étude préliminaire réalisée avec 101 personnes en 2016. Selon cette analyse, la fréquence cardiaque des utilisatrices et utilisateurs d'un Pedelec est seulement inférieure de 10 battements à celle des cyclistes classiques.

Même si la technologie des e-bikes facilite le pédalage, la plupart des personnes testées ont choisi un mode qui exige des efforts. Cette activité physique a des effets positifs sur le système cardiovasculaire, la tension et l'état des vaisseaux : l'absorption d'oxygène par le sang s'améliore, ce qui fait mieux fonctionner le cœur. Selon le Dr Günther Reichle, pneumologue, l'utilisation d'un vélo électrique peut même réduire le risque d'un infarctus ou d'une attaque jusqu'à 50 %.

1. La fréquence cardiaque en cas d'utilisation d'un vélo électrique est presque aussi élevée qu'avec un vélo classique.

Un cœur fort : la fréquence cardiaque est presque aussi élevée en pedelec qu'à vélo.


Le professeur Uwe Tegtbur, de la faculté de médecine de Hanovre (MHH), s'est penché sur la question. Il analyse en ce moment les effets de l'utilisation d'un Pedelec sur la santé. Bien que l'étude ne soit pas encore achevée, le Pr Tegtbur a pu tirer de premières conclusions d'une étude préliminaire réalisée avec 101 personnes en 2016. Selon cette analyse, la fréquence cardiaque des utilisatrices et utilisateurs d'un Pedelec est seulement inférieure de 10 battements à celle des cyclistes classiques.

Même si la technologie des e-bikes facilite le pédalage, la plupart des personnes testées ont choisi un mode qui exige des efforts. Cette activité physique a des effets positifs sur le système cardiovasculaire, la tension et l'état des vaisseaux : l'absorption d'oxygène par le sang s'améliore, ce qui fait mieux fonctionner le cœur. Selon le Dr Günther Reichle, pneumologue, l'utilisation d'un vélo électrique peut même réduire le risque d'un infarctus ou d'une attaque jusqu'à 50 %.

2. Plus de kilomètres avec le vélo électrique : musculation et mise en forme.

La forme grâce à la motivation : plus de kilomètres sur le vélo électrique.


Bien que l'effet sportif soit « modéré », le Pr Tegtbur a fait une observation décisive : une personne possédant un Pedelec, l'utilise jusqu'à 60 % plus souvent qu'un vélo classique. Car l'assistance technique rend le vent contraire et les vallonnements moins dissuasifs. Les personnes sont donc beaucoup moins réticentes à enfourcher un Pedelec qu'un vélo classique. Un sondage européen a par ailleurs déterminé que l'on renonce ainsi plus souvent à la voiture pour se rendre au travail (1). L'économie d'énergie conséquente que le vélo électrique générait par rapport au vélo classique était compensée par une utilisation plus fréquente et la plus grande vitesse, des trajets plus étendus et une plus longue distance de dénivelé. L'utilisation régulière se traduit par un effet d'entraînement effectif et est idéale pour la mise en forme et le développement musculaire. Le Speed Pedelec est particulièrement adapté pour un parcours rapide de kilomètres supplémentaires – à des vitesses jusqu'à 45 km/h, même les navettes quotidiennes de plus de 30 kilomètres sont faciles à maîtriser, et cela, également par les débutant(e)s.

2. Plus de kilomètres avec le vélo électrique : musculation et mise en forme.

La forme grâce à la motivation : plus de kilomètres sur le vélo électrique.


Bien que l'effet sportif soit « modéré », le Pr Tegtbur a fait une observation décisive : une personne possédant un Pedelec, l'utilise jusqu'à 60 % plus souvent qu'un vélo classique. Car l'assistance technique rend le vent contraire et les vallonnements moins dissuasifs. Les personnes sont donc beaucoup moins réticentes à enfourcher un Pedelec qu'un vélo classique. Un sondage européen a par ailleurs déterminé que l'on renonce ainsi plus souvent à la voiture pour se rendre au travail (1). L'économie d'énergie conséquente que le vélo électrique générait par rapport au vélo classique était compensée par une utilisation plus fréquente et la plus grande vitesse, des trajets plus étendus et une plus longue distance de dénivelé. L'utilisation régulière se traduit par un effet d'entraînement effectif et est idéale pour la mise en forme et le développement musculaire. Le Speed Pedelec est particulièrement adapté pour un parcours rapide de kilomètres supplémentaires – à des vitesses jusqu'à 45 km/h, même les navettes quotidiennes de plus de 30 kilomètres sont faciles à maîtriser, et cela, également par les débutant(e)s.

3. Vélo électrique et combustion de graisses.

Vélo électrique et combustion de graisses : environ 300 calories par heure.


L'effet secondaire est évident : le mouvement créé par l'utilisation du vélo électrique active le métabolisme, notamment celui des lipides et du glucose s'améliore, ce qui favorise l'élimination de graisses corporelles et peut avoir un effet bénéfique sur la glycémie. Les scientifiques sportifs partent du principe qu'une heure d'e-bike fait brûler 300 calories. À titre comparatif : le vélo classique produit une dépense d'environ 300 à 400 calories à une vitesse de 15 à 20 kilomètres. L'utilisation du S-Pedelec, plus rapide, qui permet d'atteindre des vitesses moyennes de 35 à 40 km/h, promet encore plus de combustion calorique. L'augmentation de la masse musculaire agit en outre sur le métabolisme de base du corps et ainsi sur la quantité de calories brûlées.

3. Vélo électrique et combustion de graisses.

Vélo électrique et combustion de graisses : environ 300 calories par heure.


L'effet secondaire est évident : le mouvement créé par l'utilisation du vélo électrique active le métabolisme, notamment celui des lipides et du glucose s'améliore, ce qui favorise l'élimination de graisses corporelles et peut avoir un effet bénéfique sur la glycémie. Les scientifiques sportifs partent du principe qu'une heure d'e-bike fait brûler 300 calories. À titre comparatif : le vélo classique produit une dépense d'environ 300 à 400 calories à une vitesse de 15 à 20 kilomètres. L'utilisation du S-Pedelec, plus rapide, qui permet d'atteindre des vitesses moyennes de 35 à 40 km/h, promet encore plus de combustion calorique. L'augmentation de la masse musculaire agit en outre sur le métabolisme de base du corps et ainsi sur la quantité de calories brûlées.

4. Réduction du stress : rouler avec un vélo électrique calme l'esprit.

Réduction du stress : rouler avec un vélo électrique calme l'esprit.


Ces résultats montrent que le vélo électrique est donc en particulier bénéfique pour les navetteuses et les navetteurs : ils n'ont pas à craindre d'assister en sueur à la première réunion, mais bougent tout de même avant et après le travail. De plus, un vent frais leur souffle au visage pendant le déplacement et libère l'esprit : pas d'e-mails ni d'appels téléphoniques – le trajet effectué avec un Pedelec est un temps d'oisiveté efficace qui transforme la navette en temps de qualité. Les efforts modérés accomplis avec un vélo électrique diminuent le taux d'adrénaline et favorisent ainsi la détente et la résistance au stress.

4. Réduction du stress : rouler avec un vélo électrique calme l'esprit.

Réduction du stress : rouler avec un vélo électrique calme l'esprit.


Ces résultats montrent que le vélo électrique est donc en particulier bénéfique pour les navetteuses et les navetteurs : ils n'ont pas à craindre d'assister en sueur à la première réunion, mais bougent tout de même avant et après le travail. De plus, un vent frais leur souffle au visage pendant le déplacement et libère l'esprit : pas d'e-mails ni d'appels téléphoniques – le trajet effectué avec un Pedelec est un temps d'oisiveté efficace qui transforme la navette en temps de qualité. Les efforts modérés accomplis avec un vélo électrique diminuent le taux d'adrénaline et favorisent ainsi la détente et la résistance au stress.

5. Vélo électrique : en bonne santé grâce à l'air frais.

Faire du vélo électrique : en bonne santé grâce à l'air frais.


L'utilisation d'un vélo électrique procure des bénéfices supplémentaires pour la santé : les activités physiques en plein air apportent plus d'oxygène au cerveau, ralentissent le vieillissement et augmentent les performances (2). En outre, le corps sécrète des endorphines, hormones du plaisir. Les rayons du soleil stimulent la production de vitamine D, ce qui renforce le système immunitaire et les os, et a un effet positif sur l'humeur.

Un autre élément s'ajoute au bien-être accru : le gain de temps. Celui-ci résulte de l'absence de fréquentation d'un centre de fitness, mais aussi de l'utilisation même du vélo : selon le trajet, on atteint plus rapidement la destination avec l'e-bike qu'avec la voiture ou les transports publics de proximité, puisque les embouteillages, la recherche de places de stationnement, les arrêts intermédiaires et les retards appartiennent au passé.

Que ce soient des navettes de 30 minutes ou des randonnées sportives complémentaires le week-end : l'effet d'entraînement n'a pas de limites supérieures. La communauté Stromer a d'ailleurs montré avec force à quel point l'utilisation d'un vélo électrique peut être une activité sportive, en établissant un nouveau record du monde !

5. Vélo électrique : en bonne santé grâce à l'air frais.

Faire du vélo électrique : en bonne santé grâce à l'air frais.


L'utilisation d'un vélo électrique procure des bénéfices supplémentaires pour la santé : les activités physiques en plein air apportent plus d'oxygène au cerveau, ralentissent le vieillissement et augmentent les performances (2). En outre, le corps sécrète des endorphines, hormones du plaisir. Les rayons du soleil stimulent la production de vitamine D, ce qui renforce le système immunitaire et les os, et a un effet positif sur l'humeur.

Un autre élément s'ajoute au bien-être accru : le gain de temps. Celui-ci résulte de l'absence de fréquentation d'un centre de fitness, mais aussi de l'utilisation même du vélo : selon le trajet, on atteint plus rapidement la destination avec l'e-bike qu'avec la voiture ou les transports publics de proximité, puisque les embouteillages, la recherche de places de stationnement, les arrêts intermédiaires et les retards appartiennent au passé.

Que ce soient des navettes de 30 minutes ou des randonnées sportives complémentaires le week-end : l'effet d'entraînement n'a pas de limites supérieures. La communauté Stromer a d'ailleurs montré avec force à quel point l'utilisation d'un vélo électrique peut être une activité sportive, en établissant un nouveau record du monde !

  1. Science Direct, Physical activity of electric bicycle users compared to convential bicycle users and non-cyclists, sondage en ligne dans sept villes européennes, 2019.
  2. University of British Columbia et University of Iowa, Aerobic exercise promotes executive functions and impacts functional neural activity among older adults with vascular cognitive impairment, publié dans: British Journal of Sports Medicine, 2018.

 

Source :