US | FR
Paramètres de langue
Deutsch
English
Français
Nederlands
En sélectionnant votre pays, vous obtiendrez des offres et des informations locales.
America
USA
Canada
Europe
Allemagne
Autriche
Belgique
Danemark
Espagne
Finlande
France
Grèce
Irlande
Italie
Liechtenstein
Luxembourg
Norvège
Pays-Bas
Royaume-Uni
Suède
Suisse
Reste du monde
International
- Menu -

#beattrafficjams avec Stromer et Tektro TRP

Le disque de frein hydraulique monté sur les vélos Stromer vient du partenaire Tektro TRP. Celui-ci teste intégralement chaque frein dans le cadre d'un essai complet. Les vélos Stromer rendent ainsi les navettes plus sûres. Renseignez-vous dès maintenant.
04.12.2020

 

L'objectif de Stromer est de développer les meilleurs speed pedelecs au monde. C'est pourquoi Stromer travaille avec des partenaires triés sur le volet, dont les produits répondent aux hautes exigences de qualité et de sécurité du fabricant de vélos et qui s'intègrent dans son concept de style épuré. C'est ici qu'intervient le spécialiste du frein Tektro TRP.

Tektro est une entreprise familiale établie à Taïwan, ayant une expérience de plus de 30 ans dans la fabrication de freins de qualité. Les valeurs de l'entreprise sont déterminantes pour son succès : travail fiable, conception créative, gestion efficace et production d'un haut niveau de qualité constant.

En 1999, Tektro a commercialisé son premier frein à disque hydraulique. C'est toujours encore le produit le plus vendu et le plus important de l'entreprise. Depuis 2006, TRP, la marque haut de gamme de Tektro, est une référence en matière d'automatisation et d'assurance qualité.

Une équipe de 28 personnes veille à la qualité de la production, en testant avec une machine chaque frein avant que celui-ci ne quitte l'usine. Tous les freins sont soumis à deux cycles d'essai en l'espace de 48 heures. La partie centrale du contrôle consiste à tester la pression d'huile de chaque frein pendant 8 minutes et 45 secondes. Durant cet intervalle, le levier de frein est actionné 250 fois avec une certaine charge.

En collaboration avec Stromer, TRP a développé des solutions spéciales, adaptées au concept épuré d'un poste de conduite moderne. Les systèmes de freinage conviennent très bien aux vélos électriques rapides et au concept de conception, comme le montre de manière impressionnante le Stromer ST5.

Stromer équipe, à l'avant, le ST5 et le ST3 du frein à 4 pistons de TRP. Le ST3 comporte à l'arrière le frein à 2 pistons de TRP. Les autres speed pedelecs de Stromer présentent aussi des freins de Tektro. Tous les modèles Stromer comprennent un disque de frein d'un diamètre de 203 millimètres, pour une performance de freinage constante d'un niveau de qualité élevé.

Informations complémentaires sur des solutions de freinage spécifiques au vélo électrique :
https://ebikesolutions.trpcycling.eu/
www.trpcycling.com / www.tektro.com

#beattrafficjams

Stromer façonne l'avenir de la mobilité dans les villes en expansion. Pour une progression flexible, connectée et efficace. Avec des speed pedelecs qui ont une longueur d'avance. Dirk Belling, de Tektro Europe, partage cet avis et a lancé avec #beattrafficjams un défi sur les réseaux sociaux :

« 37,5 kilomètres/heure de vitesse moyenne en un mois », répond son voisin lorsqu'il l'interroge sur son nouveau véhicule d'entreprise. Ce voisin travaille dans la centrale d'un constructeur automobile bavarois et effectue deux fois par jour et cinq fois par semaine un trajet de 30 kilomètres pour quitter la banlieue où il réside et pour y retourner.

Dirk se demande de plus en plus ce qu'il pourrait faire avec un speed pedelec atteignant une vitesse de 45 kilomètres/heure. Il relève donc le défi et abandonne sa voiture une ou deux fois par semaine pour circuler à vélo dans la ville. Avec l'automobile, son trajet dure entre 40 et 90 minutes, la recherche d'une place de stationnement étant incluse.

Voici les expériences de Dirk après un mois et six trajets urbains :

  • Je découvre sans cesse de nouveaux chemins et coins de Munich.
  • Meilleure moyenne : 33,8 km/h, 86,3 km en 2 h 33 min.
  • Au troisième essai, je réussis à accomplir le trajet aussi vite qu'avec la voiture (42 min).
  • Il n'y a pas de piste cyclable directe dans la ville.
  • Les vélos électriques font entre-temps partie du trafic, les speed pedelecs ont besoin de plus de temps
  • Rouler sans transpirer, c'est possible, même si la vitesse est inférieure à 40 km/h.
  • On arrive facilement à 80 kilomètres par jour
  • Le vélo électrique attire l'attention.
  • Mon mode de pensée est bien plus flexible.
  • Outil de mise en forme optimal, battements de cœur parfaits.
  • On peut suivre le trafic urbain, mais c'est stressant.
  • Les scootéristes sont très irrités.
  • On peut se garer devant la porte partout.
  • Règles importantes avec un speed pedelec : prudence, prévoyance et attention.
  • Chaque déplacement devient une petite aventure.
  • Mon voisin qui a une Porsche GT3 RS, m'envie pour mon speed pedelec.

Ce défi ne s'oppose pas à l'utilisation de la voiture. Son but est plutôt de réduire la circulation automobile de manière pertinente et de gagner du temps. Un temps précieux sur la route et dans la tête. Bon pour soi-même et pour l'environnement. On passe du temps de qualité sur le vélo au lieu d'en perdre dans un embouteillage et avec la recherche d'une place de stationnement. Il n'existe pas encore d'autoroutes pour les vélos, mais de nombreux chemins et raccourcis magnifiques. Car les explorateurs n'empruntent de toute façon jamais des voies directes.

https://ebikesolutions.trpcycling.eu/wp-content/uploads/TRP_Beattraffic_d.pdf